Book Translations

Yesterday’s Sky ISBN 978-0979067730 | $24.95
Get the English language Kindle Edition | Apple iBook Edition | Nook Edition | Kobo Edition

Yesterday's Sky French Translation

CHAPITRE UN :
TOUT DANS UN THEME EST KARMIQUE

Peut-être avons-nous déjà vécu de nombreuses vies, comme l’enseignent les bouddhistes et les druides, et peut-être pas.

Comme aucune de ces deux croyances ne peut être réfutée ou prouvée de façon définitive, je doute qu'il soit possible de trancher la question par un raisonnement intellectuel. Dans le prochain chapitre, nous verrons que les preuves objectives de l’existence de la réincarnation sont convaincantes. Néanmoins, la question appartient, pour partie du moins, au domaine de la foi ou de l’expérience intuitive directe. Nous ne pouvons pas connaître nos vies passées, tout du moins pas de la manière dont nous savons que deux et deux font quatre.

Il n’en demeure pas moins que deux affirmations sont objectivement certaines, et qu’une troisième en découle :

  1. Tous ceux qui acceptent la réincarnation sont d’accord pour dire que notre personnalité dans la vie présente prend ses racines dans nos vies passées.
  2. Tous les astrologues sont d’accord pour dire que notre personnalité actuelle et les circonstances de vie qui sont les nôtres se reflètent dans notre thème.

La logique nous amène à en déduire ceci :

  1. Si nous acceptons à la fois la validité de l’astrologie et l’existence de la réincarnation, nous sommes obligés de reconnaître que notre thème doit refléter les dynamiques de nos vies passées, et que dissimulés dans nos configurations natales se trouvent des indices, aussi subtils soient-ils, de qui nous étions et de ce que nous faisions dans des existences antérieures.
  2. Si nous acceptons à la fois l’astrologie et la réincarnation, aucune autre position n’est logiquement défendable.

Nous pouvons pousser le raisonnement un peu plus loin. Posez-vous une question d’astrologie vraiment primordiale : pourquoi avez-vous le thème qui est le vôtre ? Non pas comment faut-il interpréter ce thème, que signifie-t-il, mais pourquoi en tout premier lieu ces configurations astrologiques particulières sont-elles les vôtres, et pas d’autres ? Comptez neuf mois après la conception, et crac boum, nous sommes là ! Le fruit du hasard, en d’autres mots ? Logiquement, il pourrait en être ainsi. L’astrologie pourrait fonctionner dans un univers régi par le hasard. Elle se contenterait alors de refléter certaines lois géocosmiques que la science à ce jour n’aurait pas encore révélées.

L’autre point de vue consiste à admettre l’idée qu’il puisse y avoir une raison plus profonde au fait que vous ayez ce thème là plutôt qu’un autre. Cela revient à dire que le cosmos n’est absolument pas régi par le hasard, et que le fait que vous soyez maintenant confronté aux défis qui se reflètent dans le symbolisme astrologique de votre thème s’intègre dans le tissu d’un mystère plus vaste, mystère qui sous-tendrait les manifestations apparentes de la vie. Selon cette perspective, il y a bien une cause qui vous a fait prendre votre première respiration à cet instant là, et en ce lieu particulier. Dieu ? Un univers intelligent ? Le karma ? A vous de choisir.

Adoptons ce second point de vue selon lequel quelque chose de plus grand que le hasard était impliqué dans le fait que vous soyez né à tel moment, et posons-nous maintenant la question suivante : depuis quand avez-vous ce thème natal ? Depuis le moment où vous êtes né. Irréfutable, n’est-ce pas ? Il s’ensuit alors que la cause qui a fait que vous ayez ce thème et non un autre est forcément antérieure à votre naissance.

Ceci ne constitue pas une preuve de l’existence de la réincarnation, bien évidemment, mais prouve uniquement qu’à partir du moment où nous avons constaté le pouvoir manifeste de l’astrologie, une réflexion très profonde s'impose à nous. A moins que nous ne soyons prêts à accepter l’idée que la vie soit en elle-même le fait du hasard, nous devons considérer qu’un quelque chose antérieur à notre naissance aurait fait que notre thème nous corresponde parfaitement.

Nous pourrions dire : « c’est ainsi que Dieu nous a fait ». Nous pourrions aussi pointer du doigt notre ADN, et dire que notre thème reflète nos « vies passées » ancestrales qui continuent à l’intérieur de nous sous la forme de petites molécules d’acide désoxyribonucléique. Nous pourrions aussi commencer à prêter l’oreille aux bouddhistes, aux bouddhistes, aux druides, aux gnostiques, aux Hindous et à tous ceux qui nous disent que nous avons tous pris naissance, pas une fois simplement, mais encore, et encore, et encore.

A partir de maintenant et dans les pages qui vont suivre, nous allons considérer que la réincarnation est une réalité. Vous pouvez lui substituer d’autres métaphores, si vous préférez. D’ailleurs, la faculté de changer de paradigme face à un consultant qui ne se sent pas à l’aise avec le concept des vies passées est vraiment une gymnastique utile quand on est astrologue. Nous n’allons pas pour autant ici nous engager dans un exercice de variation de formulations. Nous tiendrons désormais le langage de l’évolution de la conscience à travers une succession d’incarnations physiques.

Tout ce qui est a une raison d’être

Chaque configuration de notre thème dissimule un trésor enfoui, un récit biographique implicite qui remonte bien loin, à un temps antérieur à celui où nous étions un petit être qui grandissait dans le ventre de notre maman de la vie présente. Nous ne pouvons pas connaître tout l’historique karmique, tout du moins pas par le seul moyen de l’astrologie. Ce qu'elle peut en revanche nous apporter, c’est un ensemble d’indices sur nos vies passées, et bien plus important encore, un ensemble d’instructions pour nous aider à poursuivre notre voyage, à continuer notre évolution dans le temps présent.

Toute configuration de votre thème natal contient une ambivalence, en ce qu’une même configuration est à la fois une affirmation sur le stade d’évolution préexistant de votre âme et une formule pour le dépasser.

Ceci est un concept absolument essentiel à intégrer, qui est au cœur de la capacité de guérison de l’astrologie d’évolution. Toute configuration représente une sorte de défi auquel nous sommes confrontés, et ce défi peut être appréhendé de manière plus profonde en comprenant qu’il s’agit des « reliquats » d’une autre vie. Pourtant, lorsque que nous le relevons et que nous vivons les potentiels plus élevés de cette même configuration, nous résolvons la blessure karmique et nous nous ouvrons à de nouvelles possibilités de développement. Dans un moment, nous verrons un exemple concret et l’idée paraîtra bien moins abstraite.

La théorie du chaos

Notre vie présente, comme vous l’avez probablement remarqué, est compliquée, pleine d’affaires inachevées et de contradictions. Les choix que nous avons faits et les valeurs auxquelles nous sommes sincèrement attachés sont difficiles à concilier. Nous croyons qu’il est important de dire la vérité, mais nous mentons. Nous nous considérons comme des écologistes, mais nous n'achetons pas la voiture la plus économique en carburant.

Lorsque nous commençons à penser aux vies passées, nous devons encore démultiplier cette complexité. Nous parlons de nombreuses vies, après tout. En outre, le sens même du mot « évolution » implique que dans nos vies antérieures, nous étions moins évolués, et que nous avons fait des bêtises que nous ne répéterions plus aujourd’hui. Tous ces éléments disjoints et souvent ataviques se mêlent de façon désordonnée et se traduisent à travers les configurations planétaires de notre vie présente. Ainsi, le karma est complexe et fouillis – et l’ombre qu’il projette sur notre thème actuel est chaotique.

Prenons un exemple vivant. Il est facile, par exemple, d’imaginer quelqu’un qui aurait vécu deux vies, l’une, monastique, avec des vœux de célibat, et l’autre, une existence de personne mariée, dans laquelle il ou elle aurait été gâté matériellement et protégé dans le giron d’un couple stable. Dans un cas comme dans l’autre, des schémas ont été établis, schémas qui « se réincarnent » dans le thème actuel. Ainsi, cohabiteront peut-être maintenant chez cette personne à la fois l’habitude de se soustraire à toute forme d’intimité, ou une certaine gêne vis à vis de ce type de rapport, tendance issue de sa vie monastique, et en même temps, une sorte de compulsion à entrer dans des relations de dépendance, héritage d’un passé de couple tranquille. Tout un amas de contradictions, en d’autres mots.

Si on traduit ceci dans le langage astrologique, on pourra par exemple trouver une Vénus conjointe à Saturne en capricorne et en maison douze, et parallèlement une Lune en cancer en maison sept. Aujourd’hui, ce thème appartient à une seule et même personne, mais ce concept de « un » est assez illusoire. Karmiquement, chacun d’entre nous ressemble plus à une foule de gens très différents qui s'efforcent de trouver un consensus.

Dans le chapitre trois, nous commencerons à explorer la voie d’accès royale à l’analyse karmique : comment interpréter le Nœud Sud de la lune et les planètes qui lui sont liées. Cela nous amènera au cœur du sujet : l’histoire karmique centrale, c'est-à-dire celle qui a l’impact le plus direct sur la vie présente. Ces techniques apportent clarté et précision à notre compréhension, et vous serez probablement très surpris de voir à quel point l’histoire de vie passée particulière que nous apprendrons à découvrir est d’une pertinence manifeste et démontrable dans les problématiques de la vie présente.

Le pouvoir de ce genre d’analyse ne devrait jamais nous faire perdre de vue que chaque thème renferme aussi de nombreux fragments isolés d’information, dont certains ne s’intègrent pas dans l’histoire principale. Ils reflètent l’imbroglio du passé, ses problèmes non résolus, ses contradictions. Le point crucial que nous devons garder à l’esprit, c’est que tout dans un thème est karmique.

Ceci n’est pas un livre sur les nœuds lunaires

Pour des raisons que nous allons bientôt explorer très en détail, les Nœuds Nord et Sud de la lune fournissent le point d’entrée dans la trame émotionnelle de l’histoire de vie passée principale que nous voulons mettre à jour. Nous ne pourrions pas faire de l’astrologie d’évolution sans eux. Cependant, comme nous venons de le dire, tout ce qui est contenu dans votre thème y est pour des raisons karmiques. De nombreuses planètes et points sensibles ne font aucun aspect aux nœuds et ne leur sont pas reliés astrologiquement. Peu importe : ils font tout de même partie de votre héritage karmique. Nous utilisons les nœuds lunaires comme porte d’entrée, car ils constituent un bon point de départ, une fondation solide. Pour autant, comme vous allez le découvrir, cet ouvrage n’est pas simplement un livre sur les nœuds lunaires : c’est un livre sur l’astrologie et la réincarnation, sujet beaucoup plus vaste et qui demande un examen détaillé de tout le contenu du thème. Ultimement, rien n’est laissé de côté.

Une grande partie de ce qui va suivre sera consacré aux nœuds lunaires. Par conséquent, afin de ne pas nous focaliser uniquement sur ces nœuds, et de bien nous souvenir que d’autres points fondamentaux sont à l’ordre du jour, je vous propose dès à présent de nous pencher sur l’étude d’une configuration qui n’a rien à voir avec les nœuds, et de l’aborder selon la perspective de l’astrologie d’évolution.

Saturne en maison sept

Traditionnellement, Saturne est souvent considéré comme une planète « maléfique », qui apporte malchance et difficultés à toute maison qu’il touche. La maison sept est classiquement la maison du mariage. Ainsi, dans une analyse conventionnelle, la présence de Saturne dans cette maison serait considérée comme de mauvais augure pour la vie amoureuse. Dans Astrology : A Cosmic Science , Isabel Hickey écrit : «en raison d’une tendance séparatrice ancrée au plus profond de son être, la personne a du mal à se lier intimement aux autres ». Dans le classique Astrology , Ronald C. Davison prévient de la possibilité de « relations malheureuses » ou d’un « partenaire froid et trop ambitieux ». Liz Greene explore cette configuration dans les détails, mais une partie de son propos rejoint l'analyse ci-dessus : «  l’interprétation la plus classique de Saturne en maison VII parle de chagrin, de difficulté et d'étouffement dans le mariage ou dans les relations avec les proches. En règle générale, toutes ces peines sont mises sur le compte du destin et ne sont pas reliées aux erreurs de comportement de l'individu lui-même ».

La pierre angulaire de l’Astrologie d’évolution est le pouvoir qu'ont les choix conscients de modeler la vie, le pouvoir de la volonté de travailler sur soi. En effet, toute interprétations astrologique fataliste, qui enferme l'individu dans une impasse, est beaucoup trop étroite. l'individu a toujours la capacité de vivre les choses à un niveau plus élevé. Ceci ne relève pas de la simple affirmation philosophique. Nous en voyons quantité d’exemples vivants, tangibles, et vous en êtes probablement un vous-même! Il n’en reste pas moins que l’astrologie conventionnelle, toute déprimante qu’elle soit, décrit souvent fort bien ce que nous pourrions considérer comme étant la «ligne de départ» du parcours évolutif. Elle reflète la réapparition à l'état brut du vieux schéma karmique. Padmasambhava, le grand saint du bouddhisme tibétain, affirmait d'ailleurs : «si vous voulez connaître votre vie future, regardez vos conditions de vie présentes ». Les défis du présent, en d’autres termes, ont leurs racines dans le passé. A quoi il ajoutait : « si vous voulez connaître votre vie future, regardez vos actions présentes ».

Ainsi la majeure partie des interprétations négatives de l’astrologie conventionnelle sont-elles justes, au moins à un moment donné, au début de la vie de la personne. Le caractère toxique de ces interprétations est dû au fait qu’elles affirment que la ligne de départ et la ligne d’arrivée sont identiques. Elles ne tiennent pas compte du fait que les êtres humains sont capables d’apprendre et d’évoluer.

Il faut bien reconnaître que les exemples de chagrins ou de difficultés dans le mariage pour les personnes ayant Saturne dans la septième maison abondent. Eleanor Roosevelt, épouse du président américain Franklin Delano Roosevelt, nous en offre une illustration classique. Née avec Saturne en sept, elle épousa effectivement un homme ambitieux. Treize ans après le mariage, elle découvrit les preuves d’une affaire extra conjugale de son époux : des lettres d’amour croustillantes rédigées par la secrétaire personnelle d’Eleanor (on notera la double trahison). Leur union se prolongea encore environ vingt-sept années, jusqu’à la mort de Franklin, mais apparemment ils ne formaient plus qu’un couple de façade. Il semble qu’il n’y ait plus eu entre eux la moindre intimité physique ou émotionnelle. Et bien sûr, FDR passa une grande partie de cette période en fauteuil roulant, autre « manifestation de Saturne » dans la maison du mariage d’Eleanor.

Voyons d’autres exemples de personnes ayant eu Saturne en sept, à commencer par Elisabeth I d’Angleterre, la fameuse «reine vierge». Elle n’était probablement pas vierge, mais ne se maria jamais. Elle avait semble-t-il été sexuellement abusée par un beau père dans sa jeunesse, puis pendant sa vie adulte, elle eut une longue liaison avec le comte de Leicester, un homme marié : de nouveau, on reconnaît là la patte limitative et frustrante de Saturne, le « vieux démon ».

Dans un contexte plus récent, on pourrait citer le musicien Kurt Cobain de Nirvana. Marié à Courtney Love, célèbre pour son tempérament lunatique, il le resta jusqu’à sa mort, et il semble qu’il se soit suicidé.

Néanmoins, Il existe aussi une toute autre facette, bien plus élevée, de Saturne : l’engagement, la fidélité, la maturité, l’autodiscipline, autant de qualités qui contribuent de façon plutôt évidente à des relations intimes durables. Parallèlement aux astrologues pessimistes qui voient Saturne en sept comme un porteur de poisse dans la vie intime, il en est d’autres qui peignent un tableau plus encourageant, appuyé par nombre d’exemples de mariages de longue durée chez les personnes Saturne en sept. Ils ont eux aussi raison !

Une des histoires d’amour durable les plus célèbres de ma génération fut celle de Paul et Linda Mc Cartney, qui se termina tragiquement quand Linda mourut d’un cancer du sein en 1998. Avant son décès, Paul et Linda n’avaient pas passé une seule nuit l’un sans l’autre en vingt-neuf ans, hormis une période de dix jours que Paul passa en prison pour possession de marijuana. Notez qu’une période de vingt-neuf ans correspond à un cycle de Saturne. Linda avait Saturne rétrograde en maison 7 en taureau.

L’actrice Michelle Pfeiffer nous fournit un autre exemple bien vécu de la position. Après l’échec d’un premier mariage, elle rencontra son mari actuel, David Kelley, en 1993, et leur couple présente tous les signes de l’engagement mutuel et du bonheur malgré la folie de la vie hollywoodienne.

De la même façon, Danny De Vito est avec sa compagne Rhea Perlman depuis 1970.

Les astrologues conventionnels se plaisent à se chamailler sur des questions comme celle-ci. Est-il bon ou mauvais d’avoir Saturne dans la septième maison? Ils pinaillent souvent sur le fait que Saturne soit « bien aspecté » ou « affligé », et essaient d’expliquer les divergences de vécu par ces différences d'aspects. Mais même cette illusion astrologique ne tient pas si nous avons le courage de regarder la réalité : le Saturne de Danny De Vito est opposé à sa Vénus et carré à son Neptune ! Celui de Linda Mc Cartney était conjoint à un autre soit-disant indicateur de mariage infortuné, Uranus en maison sept !

Ces astrologues ignorent la force la plus puissante dans les affaires humaines : la conscience.

Pour moi, se disputer ainsi sur la position de Saturne en maison sept est comme observer un établissement scolaire allant du primaire au lycée et débattre pour savoir si les élèves ont six ans ou seize ans. De la même façon qu’un établissement scolaire regroupe des élèves de tous âges, Saturne en maison sept (et d’ailleurs, toute configuration astrologique) représente tout un spectre de possibilités d’évolution. Nous y trouverons des personnes qui resteront seules toute leur vie, d’autres qui seront prisonnières de relations insatisfaisantes, des gens qui accepteront la solitude et le célibat et qui ne sembleront pas en souffrir, et aussi enfin des relations stables, longues, exemplaires.

Les astrologues bornés se chamaillent tout en ignorant les preuves apportées comme sur un plateau par leur propre expérience directe et les témoignages de leurs collègues. Quant aux détracteurs de l’astrologie, ils haussent les épaules et suggèrent que la configuration peut « vouloir tout dire », et que donc elle ne veut rien dire.

Ce qui leur échappe, c’est le principe unificateur sous-jacent du champ archétypal de Saturne.

En résumé, là où est Saturne :

  • Vous êtes né avec un blocage.
  • Vous êtes invité à admettre ce fait, et à travailler dessus avec le réalisme, la discipline et l’honnêteté de la dimension haute de Saturne.
  • Si vous ne le faites pas, alors votre vie sera définie par ce blocage.
  • Si vous le faites, vous pouvez avancer.

Amenons maintenant cette analyse de Saturne dans la septième maison dans le domaine de l’astrologie d’évolution.

Au niveau psychodynamique, la maison sept nous parle de confiance. Ainsi, avec Saturne dans la septième maison, il y a un blocage inné qui inhibe cette fonction de confiance. Son origine, qui précède la naissance, est de nature karmique, et nous allons nous pencher là-dessus plus loin. Dans le temps présent, la personne est invitée à travailler sur ces questions intimes.

La relation est une part importante de l’expérience humaine, et constitue un sujet trop vaste pour être abordé en détail ici. Si vous êtes intéressé par les éclairages astrologiques sur la question, je vous recommande la lecture des deux volumes de Skymates que j’ai coécrits avec ma femme, Jodie Forrest. Contentons-nous pour l’heure de dire que Saturne a de multiples manières de se manifester dans la sphère interpersonnelle, et que chacune de ces manières va recouper les idées que nous explorons ici.

Pour aller droit au coeur du problème, je dirais que les gens ne peuvent pas apprendre grand-chose en matière de confiance tous seuls ! De par sa nature même, la confiance est un phénomène interactif. La réflexion posée et solitaire peut apporter une aide relative, mais ultimement, nos progrès ne peuvent être mesurés et testés que dans le contexte des relations intimes. Ainsi, Saturne en sept nous en dit autant sur les amis et les partenaires naturels de l’individu Saturne en sept que sur lui-même. Ce qui revient à dire qu’il ne nous est pas possible de faire notre travail d’évolution sans leur aide, et que nous pouvons les reconnaître à leur signature saturnienne classique : ce sont des gens dignes de confiance ! Cela semble aller de soi, mais l’idée est absolument fondamentale : si vous êtes né avec une problématique de confiance, comme l’indique Saturne dans cette position, vous ne pouvez tout simplement pas la résoudre sans l’aide de personnes qui seront dignes de votre confiance.

Saturne, de par sa nature même, adore les vœux et les engagements. Avec Saturne en maison sept, vos partenaires naturels sont des personnes qui n’ont pas peur de ce genre de promesse, et leur courage vous aide à avoir moins peur vous aussi. Saturne apprécie également les rituels et les rites de passage : les échanges d’alliances, les promesses faites à voix haute. Il aime enregistrer les événements marquants et les célébrer : les anniversaires de mariage, par exemple, ont une certaine importance.

La confiance se construit au fil du temps. Saturne est patient : si vous l’avez en maison sept, toute tentative de votre partenaire de vous mettre le grappin dessus vous fait l’effet d’une douche froide. Pourquoi se presser ? Qui peut accorder sa confiance de manière aussi rapide ? Pire encore, une telle précipitation pourrait apporter de l’eau à votre moulin d’autoprotection, c'est-à-dire de non confiance dans la relation. Tant de gens ont des relations sexuelles sans se faire confiance !

Les marques de respect sont aussi tout à fait essentielles. Saturne est formaliste, ce qui ne veut pas dire raide. Cela suppose de la courtoisie, des frontières, une probabilité au dessus de la moyenne pour que la porte de la salle de bain doive rester fermée lorsque les robinets sont ouverts.

Dans une perspective évolutive, toutes ces conditions doivent être remplies afin de créer un environnement intime dans lequel la fonction confiance puisse être réparée. Et si vous avez Saturne en maison sept, c’est une partie non négligeable de votre mission de vie.

Le karma de Saturne en sept

Pourquoi une personne naîtrait-elle avec Saturne en sept ? Que s’est-il passé avant sa vie présente qui ait pu la conduite à naître avec cette configuration précise ? Les possibilités sont multiples. Toutes ont un dénominateur commun : la personne a vu le tapis de sa vie intime lui être retiré de dessous les pieds, et la blessure n’a pas été résolue avant sa mort. La plupart des possibilités appartiennent à l’une ou à l’autre des deux catégories suivantes : l’abandon et le deuil.

Imaginez que dans une vie antérieure, vous avez été abandonné devant l’autel : votre fiancé(e) n’est pas venu le jour de votre mariage et vous n’avez plus jamais eu de nouvelles. Ou bien il ou elle est parti mener une vie heureuse avec quelqu’un d’autre, plus riche et plus beau ou plus belle que vous, dans la même ville. Combien de temps faut-il pour surmonter une telle épreuve?

Imaginez maintenant que dans une vie passée, vous étiez marié à l’élu de votre cœur. Vous étiez jeune et séduisant(e), vous aviez fondé une famille. Et tout à coup, votre grand amour est frappé par la foudre et il meurt.

A nouveau, combien de temps faut-il pour digérer cela ?

La question bien sûr n’a pas de réponse. Le chagrin doit suivre son cours, et chacun le vit de façon différente. On peut le réprimer un certain temps, mais il ne s’en va pas. Et on peut s’accrocher et s’identifier à sa douleur, à tel point que le deuil s’en trouve prolongé. Combien de personnes voyons-nous partir vers leur dernière demeure en emportant un chagrin non résolu, ou non reconnu ?

Métaphoriquement, imaginons que nous retrouvions ces personnes alors qu’elles émergent à l’autre bout du tunnel de la mort que nous appelons la matrice. Leur chagrin est peut être encore tout frais, comme la rosée du matin, et dans leur thème, on pourrait bien trouver un Saturne en maison sept.

De nombreuses variantes

L’abandon et le deuil sont deux phénomènes de natures très différentes, et pourtant nous pouvons les associer ici, en raison de la façon dont ils se rejoignent du point de vue de leur impact émotionnel. Si quelqu’un en qui nous avons confiance nous fait faux bond, ou décède, dans un cas comme dans l’autre, nous intériorisons l’idée que faire confiance à quelqu’un d’autre que nous-même est une affaire risquée. La différence entre les deux cas de figure est de taille, mais l’un comme l’autre peut aboutir à un Saturne en maison sept dans une vie future. Pourquoi cela? Parce que dans un cas comme dans l’autre, nous sommes nés avec un blocage au niveau de la fonction confiance, et l’intention évolutive de le guérir.

Avec un peu d’imagination, nous pouvons ajouter d’autres scénarios passés à notre liste. Peut-être dans une vie antérieure avez-nous fait vœu de célibat dans un ordre monastique quelconque. Le besoin naturel d’union sexuelle est devenu pour vous une menace, un danger, et vous avez dû le refouler, en faire un ennemi. Vous avez développé une réaction de crainte vis-à-vis de toute personne que vous trouviez attirante. Voilà un karma particulier !

Ou peut-être encore, dans une vie passée, étiez-vous une prostituée, et avez-vous appris à ériger un mur entre votre âme et les rapprochements créés par la sexualité humaine.

Peut-être avez-vous été victime de sévices, avez-vous subi la torture. Peut-être étiez-vous courtisan dans un palais italien rempli d’experts en empoisonnement.

La liste des événements susceptibles de détruire la confiance est vaste, et rien d’étonnant à cela : il y a beaucoup d’histoires humaines tristes dans ce monde ! Une personne sur douze a Saturne dans la septième maison, ce qui implique que la configuration doive couvrir un champ de possibilités très vaste.

En entrant plus profondément dans ce livre, vous découvrirez un ensemble de techniques qui vous aideront à réduire le champ des possibles et à vous focaliser sur l’histoire karmique de façon beaucoup plus précise. Mais le seul fait de savoir que Saturne est en maison sept nous en apprend déjà beaucoup. Résumons ce que nous avons appris jusque là :

Votre confiance a été trahie dans une autre vie. Vous êtes mort sans pouvoir résoudre le problème. Vous avez maintenant pris naissance avec cette blessure non guérie, et avec le pouvoir de la guérir par le biais de certaines méthodes spécifiques. En tout premier lieu, vous avez besoin de partenaires « saturniens », tels que décrits plus haut. Avec leur aide, vous devez faire le saut : prendre des engagements sérieux. Faites cela, et vous avez créé l’incubateur de votre propre guérison.

L’alternative au chemin supérieur d’évolution est de laisser votre vie être définie par ce blocage saturnien non guéri. Selon ce scénario négatif, vous emprunterez une de ces deux routes : soit celle qui consiste à vous adapter à une vie de solitude, en ne pariant jamais gros sur la valeur de l’intimité, à supposer même que le concept ait la moindre valeur à vos yeux, soit épouser des symboles de votre peur, c'est-à-dire des gens qu’il ne serait pas trop douloureux de perdre, ce qui vous donne tout loisir de minimiser votre investissement et votre vulnérabilité.

La théorie du champ unifié

Notez bien que cette interprétation de Saturne en maison sept selon l’astrologie d’évolution couvre toutes les possibilités que nous avons vu décrites par la littérature astrologique plus conventionnelle : « malchanceux en amour », « vie de solitude choisie », ou « amitiés et relations de couple longues, heureuses et fondées sur un engagement ». L’astrologie d’évolution offre une théorie unifiée qui regroupe toutes les variantes de comportement possibles sous une même théorie englobante. Nous voyons tous les écoliers depuis la maternelle jusqu’en terminale, et tous dans la même école de quartier. Et qui plus est, cette forme d’astrologie relie aussi la métaphysique d’antan avec les méthodologies branchées de travail sur soi de la psychothérapie moderne dans ce qu’elles ont de meilleur.

La compassion

Le plus important est que cette vision évolutive de Saturne en maison sept est compatissante. Nous pouvons comprendre pourquoi une personne expérimente un ensemble donné de difficultés existentielles, et nous lui apportons ces éclairages sans susciter aucune culpabilité. Il n’est pas nécessaire de faire en sorte que le consultant se sente malsain ou inapte.

Disons que vous avez une amie très chère qui a perdu son compagnon dans un accident de voiture il y a juste six mois. Un imbécile bien intentionné lui offre de lui faire rencontrer quelqu’un, l’air de rien. Elle a un mouvement de recul, puis elle répond qu’elle n’est vraiment pas encore prête à envisager une possibilité d’intimité avec qui que ce soit. Elle est encore en deuil. Est-ce que vous auriez la moindre difficulté à comprendre sa réaction ? Est-ce que vous lui colleriez une étiquette de désordre psychiatrique ? Bien sûr que non ! Immédiatement et sans aucun effort, votre cœur se remplirait de compassion, de soutien et de compréhension bienveillante pour elle. Six mois après son deuil, quoi de plus normal qu’elle ne soit pas prête à sortir avec quelqu’un. Cela ne vous poserait aucun problème !

Vous auriez une petite idée, si approximative soit-elle, de la nature du long processus de guérison qu’elle aurait à traverser, et vous seriez convaincu qu’au bout du chemin, elle serait prête un jour pour une autre relation.

Voyons les choses un peu plus loin. Disons que vous avez perdu votre partenaire dans un accident de voiture dans une vie passée. Vous avez maintenant Saturne dans la septième maison. Peut-être avez-vous eu des difficultés amoureuses, ou un échec relationnel ou deux. Peut-être avez-vous la bonne grâce de reconnaître que toute cette misère est au moins en partie « de votre faute », qu’elle découle de vos attitudes, blocages, et dynamiques psychologiques, sans parler de vos choix de partenaires.

Imaginez maintenant que vous alliez chez un astrologue conventionnel, qui, en essence, vous dit qu’au niveau de l’intimité, il y a un problème dans votre thème. Cette affirmation est en résonance avec votre expérience présente, mais elle est toxique. Elle vous donne l'impression qu'il y a quelque chose d'intrinsèquement mauvais en vous. L'astrologue vous a fait honte, vous a découragé, et n'a pas montré d'issue.

Contrastez maintenant cette interprétation avec la force de guérison de l'astrologie d'évolution : vous avez été blessé dans une vie antérieure, cela prend du temps de surmonter cela, mais voici comment y parvenir. Une telle analyse reflète une vérité plus profonde, et elle le fait dans un esprit de respect compatissant, de vision juste, et ultimement, d'encouragement.

Au travers de la compréhension limpide de la condition humaine que nous apporte l'astrologie d'évolution, deux anges se manifestent en même temps :
Le premier est celui de la compassion vis à vis de l'autre et de soi-même.
Le second est l'ange de l'espoir.

 

              NDT : non traduit en français

              NDT : non traduit en français. Du même auteur, Rencontre astrales, chez Espace bleu.

              NDT : Saturne : Un regard nouveau sur un vieux démon, éditions Dervy, 2001

              Love, Sex and Evolutionary Astrology, de Jodie Forrest et Steven Forrest, Editions Seven Paws Press, 2002, non traduits en français

Read Chapter 2 of Yesterday's Sky in French: Chapitre 2

Are you a French publisher? Contact us for information about publishing the French language version.

 

Get Our Newsletter

Featured Products

Astrology Software

TimePassages Astrology Software

Login